Ian Harris - Blogueur invité

BILLETS DE BLOG

10 informations que vous devez connaître en matière d'e-commerce européen

La vente en ligne à l'échelle internationale nécessite plus qu'une stratégie globale unique. Vous devez peaufiner votre approche par pays et marché. Avant d’envisager un lancement global ou une campagne publicitaire adressée à ces audiences, vous devez avoir connaissance de leur utilisation d'Internet. À titre d'exemple, le consommateur français utilise le Web différemment d’un Allemand, un Chinois ou un Espagnol. Voici donc dix informations relatives aux activités d'e-commerce dans le monde, qui seront très utiles aux sociétés qui cherchent à viser un marché international :

1.       La recherche mobile est en plein essor en France Non seulement le taux d'utilisation de tablettes a doublé en France au cours des 12 derniers mois, mais un tiers de la population possède désormais un smartphone, ce qui a conduit à une augmentation constante du nombre de recherches mobiles dans le pays. Plus surprenant : 68 % des recherches mobiles sont effectuées à domicile. En moyenne, le taux de conversion pour les recherches mobiles en France dépasse à peine les 25 %.

 2.       Les consommateurs français procèdent par étapes L'achat de produits en ligne ne va pas de soi pour l'internaute français. Celui-ci préfère prendre le temps de comparer les offres et de lire des critiques avant de procéder à l'achat proprement dit. Voilà pourquoi la France affiche l'un des taux les plus bas (entre 10 et 15 %) en matière d'achat par e-commerce en Europe, soit bien inférieur à celui enregistré en Allemagne (20 à 25 %).

3. Le mobile est plébiscité au Moyen-Orient et en Afrique Plus de 9 internautes sur 10 dans ces régions utilisent leurs téléphones pour se connecter à internet. Il s'agit du taux d'accès à l'Internet mobile le plus élevé dans le monde.

4. Les consommateurs allemands aiment avoir le choix Les moyens de paiement disponibles sont l'un des critères de choix majeurs lors de l'achat auprès de vendeurs étrangers, et l'internaute allemand ne fait pas exception à la règle. Nos études ont montré que si les vendeurs proposaient plusieurs moyens de paiement, ils pouvaient effectivement augmenter leurs ventes. Le paiement par facture est le moyen de paiement le plus populaire ; la moitié de l'audience allemande préfère effectivement ce moyen de paiement, suivi par la carte de crédit, puis le compte PayPal.

5. Les Néerlandais aiment acheter en ligne
Lorsqu'il s'agit d'aborder l'e-commerce, ce ne sont sans doute pas les Pays-Bas qui viennent en premier à l'esprit. Toutefois, les Néerlandais sont très portés sur l'achat par Internet. En 2013, 80 % des internautes néerlandais ont effectué un achat en ligne ; le pays peut se targuer de compter une population plus âgée particulièrement active en matière d'e-commerce, avec huit personnes sur dix parmi les 65-75 ans qui utilisent régulièrement Internet pour cette raison. Il serait faux d'avancer que seuls les internautes les plus avertis franchissent le pas. Les Pays-Bas affichent la proportion d'utilisateurs de réseaux sociaux la plus élevée d'Europe, avec près de 98 % pour les 18-24 ans.

6. Les smartphones ont la cote en Suède
En 2013, le taux d'utilisation de smartphones en Suède était deux fois supérieur à la moyenne européenne, alors que le pays peut désormais se vanter d'être le huitième marché le plus important en Europe en matière de marketing en ligne. Les médias suédois montrent que les consommateurs sont très friands de marketing de contenu : 8 spécialistes marketing sur 10 pensent, en effet, qu'il s'agit d'une méthode efficace pour servir la marque d'une société.

7. L'e-commerce en Italie résiste aux problèmes économiques du pays
La situation économique actuelle de l'Italie n'est pas la meilleure qui puisse être. Or, en dépit de ces difficultés, l'e-commerce continue de se développer. Les ventes sur Internet ont augmenté de près de 20 % à la fin de l'année dernière, et près de 14 millions d'Italiens utilisent désormais le Web pour effectuer des achats.

8. Les Norvégiens se tournent davantage vers des ordinateurs de bureau pour leurs achats en ligne L'e-commerce a connu un essor significatif au cours de la seconde moitié de 2013. Toutefois, une grande majorité (86 %) de ces achats ont été effectués à l'aide d'un ordinateur de bureau. Les ventes réalisées via des tablettes couvrent moins de 10 % des transactions ; la proportion chute encore lorsqu'il s'agit des mobiles : 5 %.

9. Les Danois se tournent aisément vers des vendeurs étrangers
La favorisation des achats auprès de vendeurs étrangers est assez commune en termes d'e-commerce. En Russie, par exemple, le manque de confiance envers les vendeurs nationaux a amené les consommateurs à aller voir plus loin. Les consommateurs danois s'orientent très manifestement vers des vendeurs étrangers. Au cours du quatrième trimestre de 2013, près d'un achat par e-commerce sur deux avait été effectué auprès d'une société étrangère.

10. Les consommateurs espagnols se montrent nerveux lorsqu'il s'agit de fraude en ligne
Bien que l'Espagne soit classée à la quatrième place en termes de transactions électroniques en Europe, le marché en ligne du pays reste tourmenté par des problèmes de fiabilité, notamment en matière de fraude en ligne. À l'occasion d'un récent sondage conduit en Espagne, 54 % des participants ont indiqué qu'ils redoutaient toujours de communiquer leurs informations sur Internet.


Sources : eMarketer, MarketingOnline, t3nMagazine, Fevad, FDH, elperiodicodearagon.com

 

Continuer de lire